Top
  >  Voyage   >  Asie   >  Dunhuang : vers le désert de Gobi

Bienvenue dans le désert de Gobi

Situé dans la partie nord-ouest de la Chine, la ville de Dunhuang se situe au début de la partie chinoise du désert de Gobi. Petite ville perdue au milieu du désert avec son marché et sa mosquée (chose assez rare en Chine), elle est surtout connue pour ses dunes de sables. Accessible pour 120 yuans, elles proposent un paysage vraiment magnifique ! Ne vous faites cependant pas avoir comme moi. Si vous avez le temps, marchez le long des dunes pour pouvoir passer un peu plus loin de façon totalement gratuite…

Ce lieu est composé de différent points touristiques. On y trouve deux oasis, des possibles balades en chameaux, quad, hélicoptère ou des descentes en luge des dunes. Hors-saison, il y a peu de monde, vous avez donc le loisir de profiter de tout ça tranquillement.

Quand t’es dans le désert

Bien que les attractions semblent amusantes (et bien chères aussi), je suis plutôt intéressé par les dunes en elle-même. Je pars donc à la découverte de celles-ci avec mon compagnon de route Gianluigi. Très vite, nous sortons des sentiers touristiques pour nous plonger un peu plus dans le désert. Première chose que je remarque, monter les dunes de sables, c’est moins facile qu’une montagne et bien épuisant ! Mais les vues sont après particulièrement magiques.

Après quelques heures de marche, nous décidons avec Luigi de nous arrêter. Nous ne voulons pas nous perdre trop loin, affronter le froid désertique du soir et louper le dernier bus. Nous choisissons un endroit pour admirer le coucher de soleil, prenons quelques photos et profitons du temps pour faire une petite sieste dans le désert. Dure la vie ! Le coucher de soleil sera un des plus beaux que j’ai vu en Chine (faut dire que le fait qu’il n’y ait pas de pollution aide beaucoup !).

Paysage qu’on n’a pas forcément l’habitude d’imaginer en Chine, les dunes de Dunhuand sont un lieu sympa à découvrir. Il permet de voir la richesse naturelle du pays, d’être un peu en dehors de la pollution qu’on trouve en abondance en Chine et surtout d’en prendre plein les yeux !

Comment y aller : Mini-bus 3 depuis Dunhuang, dernier arrêt
Prix : 120 yuans

Photographe plutôt curieux, je suis à la recherche d'un autre regard sur la ville et avec une démarche portée sur le patrimoine. J'explore des lieux oubliés ou difficiles d'accès et j'en rapporte quelques souvenirs en photo.

post a comment

izmir escort - Eskişеhir еscort Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Yozgat escort Tekirdağ escort Isparta escort Afyon escort Giresun escort Sarıkamış escort Yatağan escort Söke escort Gerger escort Yunusemre escort Marmara escort Hatay escort Gemlik escort Serik escort Giresun masaj salonu Şahinbey escort Ödemiş escort Kalecik escort