Top
  >  Voyage   >  Amérique du Sud   >  Quito : visite du centre historique

Quito : Visite du centre historique – Type de voyage : en couple – Moyen de locomotion : Transport en commun  – Année de visite : Janvier 2020


 

Située à plus de 2800 mètres d’altitude, la capitale de l’Equateur a de quoi surprendre votre souffle ! On dit que la ville a été fondée en 1534 par les colons espagnols. Néanmoins, on retrouve des traces des Incas quelques années auparavant, mais aussi d’autres peuples présents depuis 2500 ans, rien que ça ! Plutôt étendue (Pas moins de 50km en tout), nous nous sommes concentrés cette fois sur la partie du centre historique de la ville.

Promenade dans le centre historique de Quito

Contrairement à la ville, le centre ville historique de Quito est plutôt petit et il est très facile de s’y déplacer. L’architecture et les couleurs des bâtiments présents donne un vrai cachet à la ville. En terme d’altitude, on est dans une sorte de cuve, il est donc récurent de monter quelques collines pour atteindre de nouveaux lieux. Le point positif, c’est qu’à la fin de chaque montée, un nouveau point de vue sur la ville s’offre à vous.

La ville de Quito est entourée de collines et montagnes. La statue de la vierge, située sur la colline d’El Panecillo sera souvent un point de repaire dans le centre. Contrairement à beaucoup de centre ville historiques, celui-ci est plutôt bien conservé. On ne retrouve aucune grande enseigne à l’intérieur : Pas de MC Donald’s, H&M et autres marques habituées des centres. Par contre, impossible de passer à côté des cireurs de chaussures qui sont partout !

Le Centro Cultural Metropolitano

A deux pas de la Plazza Grande (qui semble être un repaire pour tous les retraités) et en face du palais présidentiel, il est possible de visiter gratuitement le Centro Cultural Metropolitano. Cette ancienne université de style coloniale est maintenant devenu un bâtiment culturel où il est possible de découvrir différentes expositions. Ce qui nous a poussé à entrer dans le bâtiment n’était pas tellement ce point-ci, mais plutôt les différentes vues du bâtiment dont le superbe patio qui est une vraie oasis de calme.

Visite de la cathédrale de Quito

La Cathédrale de Quito ou plutôt la Basilica del Voto Nacional est un autre des points facilement repérable un peu partout dans le centre historique. Sa construction a commencé au 19ème siècle sous la tutelle d’un architecte français, Émile Carlier, qui s’est inspiré de Notre-Dame de Paris.

Pour 2$, il est possible de monter sur les hauteurs du bâtiment. J’ai déjà fait pas mal de tour du genre et celui-ci est particulièrement intéressant. On peut aller sur l’ensemble des trois tours de la basilique, mais aussi sous la charpente. Depuis les hauteurs, une belle vue sur la ville et le bâtiment vous attend !

En dehors de Quito : sur la ligne de l’Equateur

Après avoir pris quelques bus depuis le centre ville (ça nous a pris 2h), il est possible de rejoindre la ligne de l’Equateur. Cette ligne imaginaire serait le point 0 où l’on peut avoir un pied du côté de l’hémisphère nord et un autre dans l’hémisphère sud. D’après ce qu’on peut lire et entendre, le vrai point serait un peu plus loin, mais je vous avoue que je n’ai pas vraiment vérifié avec mon mètre ! L’accès est payant, mais on peut trouver un ensemble de bâtiments qui explique différents phénomènes terrestres et spatiaux.

Quelques conseils pour visiter Quito

  • Sécurité : Nous n’avons eu à aucun moment un sentiment d’insécurité dans le centre historique de la ville. Néanmoins, de nombreuses zones sont sensibles, notamment le chemin menant à la vierge de Quito. Dans le centre, on trouve des policiers à chaque coin de rue, on sent que de grands efforts ont été fait pour améliorer la sécurité du centre.
  • Les moyens de transports :  Les bus sont très bon marché à Quito. Il faut compter 0,25$ en général. Les taxis officiels ont des tarifs selon les zones de la ville. Nous n’avons jamais eu de soucis, les tarifs ont toujours été respectés.
  • L’hébergement : Il y a des tas d’hôtels dans la ville. Nous avons séjourné dans l’hôtel Juana de Arco. Pas de soucis particulier dans l’hôtel, même si comme dans beaucoup d’hôtel, on n’a pas le double vitrage.

Photographe plutôt curieux, je suis à la recherche d'un autre regard sur la ville et avec une démarche portée sur le patrimoine. J'explore des lieux oubliés ou difficiles d'accès et j'en rapporte quelques souvenirs en photo.

post a comment