Top
  >  Urbex et Patrimoine   >  En bas   >  Fort de Guise – Visite d’un PC de l’OTAN

Nom : Le Fort de Guise État : En attente de projet de reconversion Année de visite : 2019


 

J’ai visité de nombreux complexe militaire, mais celui-ci est un peu différent. Cette ancienne base secrète, construite dans les années 50, était utilisé pour gérer les transmissions aériennes. Ouvert après la seconde guerre mondiale, en plein guerre froide, la base a été active pendant une longue période. En 1967, le lieu devient le centre de commandement principal de la Force Aérienne Tactique (FATAC). Enterré sous terre, le lieu avait pour ambition d’être intouchable en cas d’attaque, il a donc bénéficier d’une protection contre les attaques nucléaires. Longtemps secret, il l’est beaucoup moins depuis quelques années. En effet, il a été ouvert à la vente, mais n’a pas trouvé preneur pour le moment.

Le Fort de Guise : Un complexe de l’Otan

Enfoui à 80 mètres de profondeur ce Poste de Commandement de l’OTAN s’étend en souterrain sur 13 hectares. Son ambition d’être intouchable en cas de frappe nucléaire fait que son architecture est organisé avec de nombreuses galeries perpendiculaires qui ont pour but d’atténuer le souffle en cas d’explosion. Le long couloir de l’entrée principale dispose d’une porte antisouffle en acier de 25 cm d’épaisseur, mais aussi d’un sas de décontamination. Le fort de Guise avait de quoi permettre à 300 personnes de vivre en autonomie sous terre pendant 21 jours.

La salle de commande : le PC bureau

La salle principale du complexe est sûrement la plus impressionnante. Haute comme un immeuble de 4 étages, cette sorte de cuve souterraine du Fort de Guise fait tout de même 4000m2. Elle est composée de nombreuses salles et a été le point clef du site. En effet, c’est la salle de commandement du site. On pouvait y trouver de nombreux ordinateurs et moyens de communication. Tout comme c’était le cas dans le labo, on trouve ici aussi un système de communication par tuyaux.

Dans les salles, j’ai pu voir plusieurs cartes. Dans une des pièces où on peut lire la mention « zone contrôlée », j’ai pu apercevoir deux grandes cartes avec des points stratégiques de pays d’Europe. Elles étaient assez similaires à certaines que j’ai vu dans certains ouvrages de la Ligne Maginot. D’autres pièces abritent des coffres ou encore des tableaux d’opérations en cours.

Mes amis de Orguerra et Patrimoine en Images étaient là pendant la visite, merci à eux pour l’aide sur la prise de vues.

Photographe plutôt curieux, je suis à la recherche d'un autre regard sur la ville et avec une démarche portée sur le patrimoine. J'explore des lieux oubliés ou difficiles d'accès et j'en rapporte quelques souvenirs en photo.

post a comment

izmir escort | eskişehir escort