Top
  >  Voyage   >  Amérique du Sud   >  Atacama : une semaine dans le désert le plus aride du monde

Atacama : une semaine dans le désert le plus aride du monde – Type de voyage : en couple – Moyen de locomotion : Transport en commun  – Année de visite : Février 2020


 

Au nord du Chili, à quelques pas de la Bolivie et du désert de sel d’Uyuni, on trouve le désert de l’Atacama et son point central, la ville de San Pedro de Atacama. Cette zone qui réputée pour être une des plus arides au monde ne voit passer qu’une poignée de jours de pluie par année (une vingtaine en 2015). Elle est donc parfaite pour observer les étoiles ! Mais l’Atacama c’est aussi une altitude élevée (à peu près 2500m pour la ville de San Pedro d’Atacama et quasiment 6000m pour le volcan situé à quelques kilomètres). Le lieu est entouré d’un tas de zones très intéressantes. On y trouve des déserts de sel, des vallées, des canyons, des volcans, des lacs… Je vous propose de découvrir ici ce que j’ai pu voir au cours de mes visites en 2020 et 2016 de la zone !

Visiter la base du projet ALMA

En 2013, à quelques kilomètre de San Pedro de Atacama, le projet ALMA a vu le jour. C’est un des plus gros projets scientifiques au monde ! Une zone de plusieurs télescopes qui permettent depuis plusieurs années d’avoir chaque jour un tas de nouvelles découvertes liées à l’espace. Si il n’est pas possible d’aller voir les antennes géantes perdues dans le désert, il est possible de visiter le centre ALMA. Pour cela, il suffit de se rendre le dimanche matin au parking près de la place centrale du village. La visite est gratuite.

Observer les étoiles dans le désert de l’Atacama

Si vous avez une voiture, n’hésitez pas à sortir un peu de la ville dès que la nuit tombe. Si le ciel est dégagé, vous pourrez observer les étoiles et découvrir le magnifique ciel étoilé de l’hémisphère sud. Si vous souhaitez en apprendre plus et observer les étoiles via un télescope, il y a une adresse à ne pas louper : l’agence SPACE. Tenu par un français, il est possible de faire des tours en français, espagnol ou anglais. Je recommande de faire le tour en français avec Alain Maurel, un astronome passionné et passionnant. Les autres tours de la ville sont des attrapes touristes et des pertes d’argent. Ne vous faîtes pas avoir !

La vallée de la mort ou la vallée de mars

Le nom de la a vallée de la mort fait suite à une erreur de traduction. En effet, à origine l’endroit s’appelait la vallée de Mars (Marte en espagnol). La ressemblance des Marte (Mars) et Muerte (Mort) a fait que le lieu a changé de nom. Ils ont finalement gardé l’erreur de traduction ! Le lieu est situé à quelques kilomètres de la ville de San Pedro de Atacama. Je conseille d’y aller en voiture ou en vélo.

La vallée de la lune, mon endroit favori du désert d’Atacama

Située à quelques pas de la vallée de mort, la vallée de la lune a été modelée durant des siècles par l’érosion du vent et de l’eau. Oui, avant il y avait de l’eau ici ! Assez étonnant d’imaginer ça à 3000 mètres d’altitude avec une aridité pareil non? C’est sûrement mon lieu favori de l’ensemble du désert d’Atacama. Comme le nom l’indique, on a vraiment le sentiment d’être perdu sur la lune par endroit. On peut y aller en voiture ou en vélo, mais il ne faut surtout pas oublier au moins 2 litres d’eau !

La vallée Arcoiris

Il est possible d’aller visite la vallée d’Arcoiris (Arc-en-ciel) avec un tour ou en voiture. Pour ma part, j’y suis allé dans l’après-midi en voiture. La zone est difficilement accessible. Il y a quelques gué et trous à passer. Si vous n’avez pas de 4×4 évitez ! Il y a eu pas mal d’eau la semaine précèdent notre visite. En sortant du site, nous avons été pris dans un gué et nous avons réussi à sortir grâce à un camion qui passait dans le coin ! Une personne était au volant et l’autre sauté sur l’arrière du 4×4. Une semaine avant, une personne était resté bloqué 3 jours sur place ! Niveau couleurs, on est loin des montagnes colorées de Chine et du Pérou !

Les geysers de El Tatio

J’irai aussi voir à quelques kilomètres plus au nord les Geyser de El Tatio. Ce lieu est le troisième plus grand repère de geysers au monde avec pas moins de 80 geysers. Par contre, ils sont assez petits et ne vont pas très hauts (6m maximum pour le record). Il est aussi possible de se baigner dans une sorte de source chaude qui ne l’est pas vraiment, sauf quand on met son pied sur une pierre très chaude !

Piedras Rojas : le bout de l’Atacama

Situé au bord de la frontière argentine, Piedras Rojas est un lieu réputé pour ses immenses pierres rouges. Si il était encore possible d’y aller il y a quelques années, le site n’est maintenant plus accessible. De nombreux touristes ont dégradé le patrimoine naturelle sur place, le site a donc fermé. Il est possible aujourd’hui de l’observer seulement depuis un point de vue situé plus haut que le site. Il en est de même pour le lac Tuyaito qui ne peut se voir maintenant que du point de vue situé au bord de la route.

Les hauteurs du déserts

Situé entre Piedras Rojas et San Pedro de Atacama, les lagunas altiplanicas (la laguna Miñiques et la laguna Miscanti) sont deux superbes lagunes qui semblent totalement perdu dans le désert.

Grimper le Cerro Toco

Perché à un peu plus de 5600m, le Cerro Toco est un joli volcan qui se trouve près de San Pedro de Atacama. Je n’ai pas eu de difficultés particulière pour le grimper. Si vous avez une voiture et que vous randonné souvent, allez-y sans guide. Il faudra 2/3h pour arriver au sommet. Au pied du volcan, on peut aussi trouver une petite base d’observation d’étoile avec des antennes. Depuis le sommet, on peut admirer plusieurs volcans et la Bolivie !

QUELQUES CONSEILS POUR VISITER SAN PEDRO DE ATACAMA ET SON DESERT

  • Petit déjeuner : Il ne faut pas louper la Franchuteria ! Une boulangerie française avec des croissants meilleurs que dans pas mal de boulangerie en France !
  • L’hébergement : Si vous cherchez un endroit où camper ou un hostal, je vous recommande vraiment l’Hostal Casa Campestre qui est situé en dehors du centre ville. Sinon, un peu plus proche du centre ville, mais toujours en dehors, vous trouverez pour un budget plus élevé l’hostal Tambo Norte (juste à côté de la station de bus).
  • Louer une voiture : Si vous voulez partir à l’aventure en voiture, cela devient vite rentable si vous êtes 4 personnes. Il y a l’agence West Rent a Car qui a des petits 4×4 pour un prix raisonnable. Néanmoins, le ton exécrable du propriétaire nous a fait partir vers Europcar qui dispose de 4×4 un peu plus grand et parfait pour le désert. Si on oublie notre soucis dans la vallée d’Arcoiris, les routes étaient en bon états et ne présentez pas de difficultés. Néanmoins, avoir un 4×4 était plutôt rassurant sur certaines parties non goudronnées.

Photographe plutôt curieux, je suis à la recherche d'un autre regard sur la ville et avec une démarche portée sur le patrimoine. J'explore des lieux oubliés ou difficiles d'accès et j'en rapporte quelques souvenirs en photo.

post a comment