Nom : Lavoir Warning État : Abandonné Année de visite : ? Intérêt : 4/5


Quand on explore beaucoup, on cherche aussi beaucoup. On met donc certaines adresses de côté et on en privilégie d’autres. Du coup, on passe à côté de certains lieux qui finissent par être détruit ou dans le meilleur des cas reconvertis (mais ça, c’est plutôt bien). J’ai mis pas mal de temps avant de faire le lieu présenté ici. Mis de côté pendant longtemps, j’ai finalement décidé de m’y rendre avant qu’il s’écroule totalement. Car oui, bien qu’imposant, ce Lavoir est vraiment en mauvais état. Il est même à l’heure où j’écris cet article, le lieu le plus dangereux que j’ai fait. Une partie du toit manque et laisse l’eau s’infiltrer dans le bâtiment. Certaines parties se sont écroulés et au niveau du sol, on retrouve plusieurs trous éparpillés un peu partout et même des endroits prêts à céder sous le moindre pas. Le site n’est pas là pour encourager la pratique de l’exploration urbaine et certains d’entre vous pratiquent déjà. Néanmoins, je déconseille vraiment cet endroit qui risque de tomber à chaque instant.

Le jour de la visite, la neige est présente sur le lieu. Pas forcément une bonne chose pour nous car la neige peut bien créer un surpoids sur certaines zones du lieu. Néanmoins, il faut avouer que l’image du lieu est plutôt jolie sous les flocons. En arrivant, nous croisons un groupe d’explorateurs où se trouve un ami. Nous décidons donc de faire le chemin vers le lieu ensemble. Une fois à l’intérieur du bâtiment, nous décidons de monter directement au plus haut. On sait ce qui nous attend au sommet et nous préférons faire au plus vite cette partie dans laquelle nous n’avons pas confiance. Nous montons donc peu à peu les étages. Nos deux groupes se séparent pour éviter de créer trop de poids sur les zones du lavoir. Devant nous, les marches des escaliers présents sont soit plus présente, soit prête à céder. L’ascension est compliquée. Nous arrivons tout de même au sommet avec beaucoup de prudence, d’attention et de patience.

En haut, c’est un véritable complexe de machine qui se présente à nous. Nous sommes dans le Lavoir, mais le toit ayant des trous, la neige tombe tout de même sur certaines zones. Une jolie image, qui hélas est pleine de danger. Nous décidons d’aller tout d’abord photographier la partie que l’on imagine être le pilier central du mécanisme des ascenseurs du lieu (photo en noir et blanc). Imposante, cette partie est plutôt rare et je n’ai jamais vu d’équivalent dans d’autres usines. Nous ne ferons pas beaucoup d’autres photos des hauteurs. Le sol n »inspire vraiment pas confiance nous décidons de redescendre et finiront pas trouver un autre accès plus sécurisé pour voir une autre partie. Les étages s’enchaînent et les ambiances changent à chaque nouveau palier. Pendant notre visite, plusieurs bruits de taule se font entendre, à chaque fois, nous cherchons à prendre des nouvelles des autres groupes en espérant qu’ils aient évité l’accident.

Après s’être baladé dans une bonne partie du lieu, nous finissons par le bas où se trouve un ensemble d’ancien train. Partie plutôt sombre elle est tout aussi intéressante que le reste du lieu. Au bout de quelques photos, mon binôme me dit que le toit s’écroule sur le wagon où il était. Après être allé voir à l’étage, je trouve l’autre groupe. Rien qu’en marchant tranquillement, la pression de leur pas a fait tomber quelques éléments du sol. L’étage est trop dangereux, tout le monde rejoint la zone des trains. Si certains sont d’ailleurs en mauvais état, d’autres sont plutôt bien conservés. Une fois la zone explorée, nous sortons tous ensemble, puis, nous prenons des chemins différents vers la suite du programme de chacun. Bien que très dangereux, il faut avouer que le lieu est vraiment très beau, sûrement un des plus beaux lieux industriels que j’ai fait. Dommage qu’il puisse être si fatal…

Hit enter to search or ESC to close