Nom : Le cimetière de train État : Abandonné Année de visite : 2012 Intérêt : 1/5


Au moment où nous nous rendons sur le spot, la nuit est déjà bien tombé. Mon équipe du jour a déjà bien exploré tout au long de la journée, et c’est un pays entier que nous venons de traverser en quelques heures. Arrivé sur le lieu, on remarque assez rapidement notre but : Le cimetière de train. Ce genre d’endroit est toujours intéressant à voir. Et pour le coup, ça reste un spot assez courant, bien que de temps en temps difficile d’accès et surtout bien surveillé. La surveillance justement, est bien présente sur le lieu. On aperçoit des faisceaux de lumière sur tout le secteur qui nous intéresse, mais aussi pas mal de caméra et un gardien qui a l’œil sur ses télévisions de surveillance. Il est tard et les conditions de sécurité ne nous font pas partir gagnant. Nous appelons un ami qui a déjà fait le spot pour avoir quelques informations. En fait, nous sommes bien sur un cimetière de train, mais pas celui que nous pensions. Nous décidons donc d’arrêter la journée d’exploration ici.

Un peu moins d’une semaine plus tard, nous sommes encore une fois sur les routes. Le but de la journée est de refaire des spots que nous n’avions pas pu faire correctement la semaine précédente. Ces spots réalisés, il nous reste un peu de temps devant nous. Ça tombe bien, le cimetière de train (le bon cette fois !) est sur notre route. Bref, tout est décidons, nous nous rendons sur le lieu avec mon acolyte du jour ! Arrivés sur les lieux, nous repérons assez vite notre but. Celui-ci se présente sous deux parties, un hangar et une partie extérieure qui comporte tout deux des trains. Petit problème, le tout est entouré de bâtiments encore utilisés par l’entreprise de chemin de fer. Nous décidons de passer par un chemin qui se situe un peu plus loin, mais qui est pour le coup, un peu plus sauvage… Pas de chance pour nous, c’est l’heure de la pause déjeuner, il faut donc être encore plus discret pour ne pas se faire repérer par les personnes qui quittent leur bureau. Heureusement, rien de bien compliqué vu la configuration du lieu, nous arrivons rapidement à destination.

Cette destination, c’est d’ailleurs sûrement la dernière pour ces trains. Présent depuis de nombreuses années, on les voit mal repartir sur les rails. Du moins, rien n’est impossible. Les anciennes locomotives du lieu ne sont plus présentes, dommage pour nous. Heureusement, nous avons tout de même de quoi faire. Pas mal de véhicules sont présents. Première étape pour moi : La cabine du chauffeur ! Et pour le coup, j’en aurai le droit à pas mal. Pour cause, la plupart des vestiges du spot ne sont pas des wagons passagers. Nous passons au final une bonne heure sur le spot. Rien d’exceptionnel sur le lieu, ça, on le savait. Mais nous voulions tout de même voir un cimetière de train, car si on avait pu voir un train sur des lieux comme la mine de potasse, nous n’avions jamais pu voir un cimetière entier. Voilà une chose maintenant bel et bien faite.

Photographe plutôt curieux, je suis à la recherche d'un autre regard sur la ville et avec une démarche portée sur le patrimoine. J'explore des lieux oubliés ou difficiles d'accès et j'en rapporte quelques souvenirs en photo.

This Post Has 5 Comments

  1. Pingback: La piscine du crachoir | ExplorationUrbaine.com

  2. Pingback: Le dépôt de train - ExplorationUrbaine.com

Laisser un commentaire