L’enceinte urbaine de Palais


Nom : L’enceinte urbaine de Palais  État : ? Année de visite : 2013 Intérêt : 1/5


Avec les deux guerres mondiales qui ont frappé le pays, la France a été équipé de plusieurs bunkers et forts réparties un peu partout sur le territoire. Comme je viens de Moselle, c’est surtout la ligne Maginot qui est présente dans mon esprit lorsque je pense à ces différentes installations militaires. Néanmoins, cette ligne de défense est loin d’être la seule à s’étendre sur plusieurs kilomètre. En effet, pendant la Seconde Guerre Mondiale, les Allemands, pour éviter une attaque des Alliés, ont construit le Mur de l’Atlantique.

Ce mur s’étend de la frontière entre la France et l’Espagne au nord de la Norvège. Composé de différents systèmes de défenses comme des forteresses, des stations radars, des ouvrages de défenses et bien d’autres éléments, ce mur a encore aujourd’hui plusieurs vestiges dispersaient sur son parcours d’origine. Ce parcours est aussi composé des différentes îles proches des côtes. Parmi ces îles, on trouve celle de Belle-île-en-mer, bien connu pour la Citadelle de Vauban. Tout autour de l’île, plusieurs installations sont présentes, mais peu sont vraiment en état. Beaucoup sont même inondés.

Anciens bâtiments du Mur de l’Atlantique :

Mais l’île ne se limite pas aux installations allemandes et à la Citadelle de Vauban, on y trouve aussi l’enceinte urbaine de Palais. Inscrite aux monuments historiques, elle fut penser au XVIIIème siècle, mais seulement construite au XIXème siècle et non sans mal. Napoléon Bonaparte a fait débuter les travaux en 1802, mais avec la chute de l’Empire, ceux-là se suspendent finalement en 1820. Il faudra attendre plusieurs années pour que le Second Empire reprenne la construction en 1861 pour la terminer en 1877. Utilisé pendant les dernières guerres, l’enceinte urbaine de belle-ile-en-mer est aujourd’hui un lieu touristique ou presque.

Une grande partie de l’enceinte est devenue un parc où l’on peut se promener et où certaines fêtes organisées pour la ville ont lieu. Reste le réduit A et B qui sont utilisés de différentes façon selon les moments. Il est possible de parcourir une bonne partie de la construction militaire, mais certaines zones ne sont pas forcément accessible au public, d’autres, sont inondées. Il faudra bien une bonne journée pour parcourir l’ensemble du site et tout voir. De mon côté, je n’aurais pas eu le temps de tout faire, mais j’ai pu découvrir différentes parties touristiques et abandonnés intéressantes. Le lieu vaut le détour pour celui qui passe dans le coin et a le mérite d’être particulièrement jolie de part sa végétation et son ambiance.

Les hauteurs du Réduit A

Dans le Réduit A

Dans l’enceinte

Escalier menant au sommet du Réduit A

Passage à trois branches dans l’enceinte

Hit enter to search or ESC to close