Nom : La clinique du diable État : Abandonné Année de visite : 2012 Intérêt : 2/5


Ancien sanatorium reconverti en clinique, j’avais entendu parler du lieu depuis un bon moment avant de m’y rendre. Et pour cause, les locaux surveillaient le lieu depuis sa fermeture et malgré les essais, aucune entrée n’apparaissait. Mais les friches, c’est souvent ça. Au bout d’un moment, une entrée arrive. Porte laissée ouverte par le gardien, vandalisme… plusieurs choses qui peuvent permettre aux explorateurs urbains d’entrer dans le lieu (mais du coup, les gens moins bien intentionnés le peuvent aussi…). Après avoir vu passer une série du lieu, nous l’avons compris, le lieu était ouvert. Il fallait donc faire vite avant qu’il ne soit refermé ou vandalisé (La première solution est évidemment la meilleure). Nous voilà dans quelques mois en arrière, je me rends sur les lieux avec la petite équipe du jour. Après avoir tourné autour un petit moment, nous finissons par trouver la fameuse entrée. Ça y est, nous sommes à l’intérieur. Et très vite, un détail nous étonne. Le chauffage est encore actif, tout comme le réseau électrique. Bref, une dépense d’énergie totalement inutile et un beau geste pour la planète, mais passons.

Comme souvent, nous commençons par explorer les hauteurs. En haut du bâtiment, les chambres et bureaux se ressemblent. Il faudra descendre à travers les étages pour commencer à découvrir des pièces un peu plus spéciales, comme par exemple, un salon de coiffure (Petite pensée à l’hôpital du coiffeur). Plus bas, ça devient vraiment intéressant. Une chapelle est présente, mais aussi une salle de gymnastique et même une piscine, qui complète la cuisine, la bibliothèque, le salon… Beaucoup de salle de vie qui sont maintenant bien vides. Plus on avance dans ces pièces plus on se rend compte de deux choses. La première, c’est que le cadre du lieu intérieur comme extérieur est vraiment superbe et a dû ravir plus d’un résident. La deuxième chose, c’est la propreté du lieu. Au moment où je suis entré dans le lieu, peu de passage a eu lieu depuis la fermeture. Et ça se voit ! Nous finirons notre parcours avec la recherche de la morgue. Pas de chance, c’est la seule pièce fermée du lieu. Ce n’est pas grave, ça sera partie remise.

 

 

Photographe plutôt curieux, je suis à la recherche d'un autre regard sur la ville et avec une démarche portée sur le patrimoine. J'explore des lieux oubliés ou difficiles d'accès et j'en rapporte quelques souvenirs en photo.

This Post Has 6 Comments

  1. Pingback: Guc

  2. Pingback: Pay Damien

  3. Pingback: Urbex – La Clinique du Diable

Laisser un commentaire