Le Hasard de Cheratte


Nom : Le Hasard de Cheratte État : Abandonné Année de visite : 2012 Intérêt : 1/5


Dans la série « Les spots les plus connus de notre côté de l’Europe », entre le Dadipark et le château de Miranda, il y a le Hasard de Cheratte. Lieu bien connu par les débutants, il reste un terrain toujours intéressant pour une exploration. De mon côté, je n’ai jamais vraiment été attiré par l’endroit. Les photos que je voyais étaient suffisante et le lieu, bien vide ne me motivé pas plus que ça. Mais voilà, après quelques jours où les échecs ont eu une place assez importante dans le planning, un spot où l’on sait que l’on pourra rentrer, ce n’est pas de refus. Mes deux acolytes et moi, décidons de nous rendre sur le spot. Mais attention, qui dit spot connu, ne dit pas spot sans embûche. Nous le savons, le spot bénéficie d’un gardien, ou plutôt d’un escroc : Un homme présent sur le lieu qui fait payer une dizaine d’euros l’accès… Nous arrivons à destination, et comme à notre habitude, on fait un petit tour de terrain. Très vite l’homme est repéré.

Heureusement, nous savons comment l’éviter. Nous entrons donc discrètement dans le spot. Très vite, nous atteignons la première des deux tours. Notre but est de monter au plus vite à son point le plus haut afin d’avoir le meilleur point de vue pour surveiller le gardien et être le moins repérable possible. Arrivés sur les hauteurs, nous entendons le gardien crier pour appeler des personnes. Un petit regard par une fenêtre nous fera comprendre ce que l’on sait déjà : Le lieu est ultra connu, et beaucoup de gens ont fait le déplacement et ont payé… Hors de question pour nous d’avoir affaire à l’escroc, nous ne voulons pas perdre notre temps, nous nous faisons discrets. En haut, on trouve, en plus des pigeons quelques vestiges de l’époque. Comme on le pensait, le tout a pris un bon coup, mais reste tout de même en place. Peu à peu, nous descendons. Mais un nouveau problème se présente à nous : Les joueurs de airsofts. Une trentaine sont apparut de nul par dans notre tour. Nous sommes encerclés par des joueurs qui viennent de débuter leur partie : Il faut donc se faire discret pour le gardien, mais être visible pour ne pas être la cible des joueurs.

Les joueurs nous expliquent comment nous y prendre pour passer sans être victime de leurs balles, nous arrivons à nous sortir du pétrin sans casse. Maintenant, nous devons nous rendre sur la deuxième tour, ce que nous ferons sans problème. Cette tour, qui est assez impressionnante, est le puits 4 de l’ancien charbonnage. Le mécanisme du haut, toujours présent et la vue de la hauteur retiennent particulièrement notre attention. Hélas pour nous, ça sera la dernière chose que nous verrons. Les joueurs d’airsoft ont pris place dans l’ensemble des bâtiments que nous n’avons pas pu encore visiter. Nous décidons de quitter le lieu au plus vite afin de ne pas prendre une bille perdue et d’enchaîner sur un endroit plus tranquille. Si je suis tout de même content d’être passé à Cheratte, je n’ai pas été vraiment plus emballé que ça. Le spot était vraiment comme je le voyais. Imposant, mais surfréquenté et bien vide. Pas étonnant quand on sait que le lieu a fermé il y a plus de 25 ans !

 

Hit enter to search or ESC to close